17 décembre 2006

Ségolène Royal parle aux médias

L'incompétence de Ségolène Royal devient brutalement pathétique lorsque vous en arrivez à signer des textes qui condamnent pénalement vos propres déclarations à la lecture du BO Hors-Série N°5 du 4 septembre 1997 (circulaire n°97 - 175 du 28-8-1997). Après le suicide de cet enseignant apprécié par tous, Ségolène Royal, choisira d'emmazouter son incompétence feutrée dans une frénésie dévastatrice à une heure de grande écoute sur tous les grands médias, le 9 juillet 1997… Elle portera ainsi ce jugement prématuré et définitif :


"L’affaire n’est pas finie, l’enfant s’est peut être rétracté sous la pression des adultes, sous le poids d’un suicide, les reproches qui lui avaient été faits d’avoir parlé."

Le suicide de Bernard Hanse,
un prof au service de notre pays,
un homme d'honneur innocent
insulté après sa mort par Mme Ségolène Royal.

bernardW

Bernard un homme et un prof équilibré aimant la vie et la vivant entièrement, complètement à travers les activités comme l'alpinisme ou la voile où il allait toujours et sans concession au bout de ses projets. C'était un père de famille disponible toujours attentif à l'éducation de ses deux filles.

Posté par desirdepardon à 15:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Ségolène Royal parle aux médias

    des pédocriminels couverts par la justice et des personnes accusées à tort, ségolène royal doit en connaître des huiles de la magistrature qui s'adonnent à ces perversions mais il est bien + simple de s'attaquer à des innocents quand on ne connaît rien d'un dossier qu'à une corporation

    Posté par villerose, 16 avril 2007 à 04:03 | | Répondre
Nouveau commentaire